Huế, notre semaine en une journée

December 2, 2017, 8:45 AM

Au tambourin de la pluie contre les toits en tôle, leurs yeux s'entrouvrent difficilement. Dans la maison de gauche, le karaoké a déjà commencé. Dans celle de droite, les enfants partent à l'école à contre-cœur. Eux non plus ne veulent pas sortir de leurs draps chauds. Ils finissent par poser leurs pieds par terre, c'est froid.

Le départ

Ils enfilent leurs ponchos de pluie et montent sur leurs vélos trop petits. Aujourd'hui encore, ils ont adapté leur façon de s'habiller à la météo : des shorts pour éviter le pantalon mouillé, un pull pour le froid et des chaussures ouvertes pour les inévitables flaques.

Ils pédalent et contournent les trous et les bosses sur la route. Les gouttes leur coulent le long du front, leurs yeux se plissent. Aux carrefours, c'est à qui aura le plus de volonté pour traverser en slalomant entre les scooters d'en face, les bus d'à côté et les taxis de derrière. Deux petits vélos se glissent tant bien que mal dans la circulation.

Dans une gargote dissimulée au fond d'une allée, ils se régalent de bánh khọt.

Les bánh khọt, galettes de riz aux crevettes croustillantes et délicieuses

C'est une de leurs découvertes culinaires préférées de la ville –à égalité avec le bánh khoái, toutes deux des sortes de crêpes/pancakes croustillants. Same same but different, comme on dit au Vietnam.

Les visites

Huế a gagné le statut de capitale des traditions et de la culture vietnamienne, ayant accueilli la Cité Impériale durant plusieurs siècles.

Dans la Cité Impériale, on découvre...

... une architecture unique...

... et des buissons-tortue

Regorgeant de monuments à visiter, elle fait les beaux jours des agences touristiques. Mais lorsque la pluie bat son plein, on ne veut que se mettre à l'abri. Ils cherchent un endroit où se réchauffer les pieds.

Que faire dans la ville des empereurs quand on a fait le tour des visites réglementaires ? Un cinéma ? Ils ont déjà été voir deux films cette semaine. Un café ? Ils n'en ont trouvé aucun qui leur plaise vraiment.

Bon, pourquoi pas un thé.

La pause

Ils garent les vélos à l'entrée du tearoom et accrochent leurs ponchos sur le porte-ponchos. Ils essaient de ne pas trop penser au moment où ils devront les ré-enfiler, encore humides et collants.

Salon de thé à thème "l'heure du thé chez la Reine Victoria"

Dans les cafés ou salons de thé, trouver un peu de chaleur n'est pas évident. Presque toutes les enseignes de la région sont ouvertes sur l'extérieur peu importe la météo. Heureusement, ils ont déniché un salon de thé semi-fermé, et où on leur met même à disposition des pantoufles qui tiennent leurs pieds bien au chaud.

Le patrimoine

L'autre jour, on leur a dit que la pluie ne s'arrêtait quasiment pas durant trois mois chaque année. "On", c'est sa famille à elle. Quelques parents habitent encore dans la région aux côtés de l'autel familial. Un véritable temple aux yeux de personnes inhabituées.

Pour elle, c'est aussi une première rencontre avec les racines de son prénom vietnamien –Hương Giang, ou la gigantesque Rivière des Parfums qui parcourt la région.

Le retour

La pluie s'est arrêtée. C'est finalement assez agréable de pédaler dans les rues de Huế, vélos trop petits ou pas. Ils apprennent à apprécier le temps gris et sec. Ils iraient presque jusqu'à dire qu'il fait beau.

Arrivés à la maison, ils étendent leurs ponchos. Il est tard et beaucoup de restaurants ont déjà fermé pour la nuit. Ils commandent chacun un phở, et un riz au poulet pour lui qui mange beaucoup. Il n'est pas toujours facile de communiquer avec les Vietnamiens du centre à cause de leur accent très marqué, et encore moins au téléphone. Malgré tout la commande est comprise.

Dans leur chambre, leurs draps ont retenu toute l'humidité de la journée. Ce n'est pas grave, c'était une longue journée et ils s'y glissent tout de même. Leurs yeux se ferment alors que la pluie recommence à tambouriner sur les toits.

Commentaires

Loading...