Posey oklm à Đà Lạt 😎

November 14, 2017, 4:38 AM

Les 10 jours qu'on a passé à Đà Lạt étaient nos préférés de tout le voyage (pour l'instant).

Et en plus, on y a appris plein de trucs sympas :

Il fait parfois froid au Vietnam

À Sài Gòn, tout le monde nous disait qu'on aurait froid à Đà Lạt. Mais bon, ils exagèrent sûrement. Avoir froid au Vietnam ? Nous, des Suisses ?

...

Robin a attrapé un début de rhume. Mais malgré les nez qui coulent de temps en temps, on apprécie énormément cette pause fraîcheur après la chaleur des premières semaines.

Le climat est d'ailleurs tellement frais qu'il y a des serres partout ! C'est pour faire pousser des trucs importés comme du café, des fraises, des artichauts (a-ti-sô), des tomates...

C'est pas si difficile de manger végétalien

Malgré nos premières expériences très "viandues", c'est finalement super facile de manger végétarien et même végétalien au Vietnam ! Il suffit de chercher le mot chay (= végétalien) dans les noms des restaurants.

On cherche des restaurants chay à Đà Lạt : il y en a partout !

Pourquoi ce pullulement de nourriture végétalienne ?

Parce que beaucoup de vietnamiens suivent les rites bouddhistes, et qui dit bouddhisme dit cycle de réincarnation. En gros, vous avez peut-être été une petite vache mignonne ou un gentil cochon dans une autre vie. Du coup, quelqu'un qui pratique intensément la religion mange 100% chay – donc pas de nước mắm non plus !

Si on est un peu moins à fond (comme la majorité des vietnamiens), on mange chay deux jours par mois : le 1er et 15ème jour de chaque mois lunaire.

On est à l'un des paradis de la cuisine vietnamienne

Bác ba gái (la tante de Clara) nous disait que la cuisine de Đà Lạt est très réputée au Vietnam. En tout cas, on en profite ! Entre un tour de la street food locale, plein de restaurants, plein de nouveaux plats et un cours de cuisine vietnamienne chay, on est servis 😍

Des banh can, nouveau petit-déjeuner préféré de Robin

Clara qui mange un hu tieu

Un chao

Un banh uot

Un banh beo

Pendant notre cours de cuisine, on apprend à faire trois plats chay avec Sơn, notre guide-cuisinière (enceinte de quatre mois).

Concernant son prénom...

Sơn est normalement un prénom masculin. Mais après trois filles, ses parents voulaient un fils et avaient déjà choisi de l'appeler Sơn. Surprise à la naissance ! 🐣

Des brochettes de feuilles de bétel farcies d'une mixture au tofu, "la lot"

Des rouleaux de printemps frits, "cha gio"

Des champignons sautés à la citronnelle et au gingembre

mmmmmmmmmmmh

Il y a des règles pour marchander

Avant de faire notre petite cuisine, Sơn nous a amenés au marché où elle va faire ses courses (tous les matins !) 🍅🍄

Elle en profite pour nous expliquer les "règles" du marchandage :

  • On marchande une réduction de 40-50% du prix pour les grosses dépenses (chaussures, sacs, scooters, etc.)
  • On marchande une petite réduction pour les produits frais
  • Une femme doit savoir marchander bec-et-ongles : elle doit tenir le ménage et les finances. Un homme marchande sans exagérer, sinon il est vu comme un radin.

Ça a pas l'air facile... On a pas encore essayé, mais attendons le prochain grand achat 😉

Quand il pleut, ça mouille

Vous en avez peut-être entendu parler : le typhon Damrey – le plus violent depuis 1999 – est passé au Vietnam en début de semaine dernière. Il a fait des dégâts assez importants, surtout sur la côte du pays : Nha Trang et Hội An.

En termes de timing, on est actuellement à Nha Trang et on part à Hội An après-demain. Oups...

Nous durant Damrey

À Đà Lạt, on a aussi senti passer Damrey : 36h de pluie et vent non-stop 🌪. On est plus ou moins restés enfermés dans notre homestay tout du long, à faire des choses constructives :

On a enchaîné une saison et demie de la série "Orphan Black" (qu'on vous recommande en passant)

Pour couronner le tout, notre homestay était en rénovation. Ça veut dire que le mur de notre chambre (celui contre lequel était collé le lit) supportait pas bien l'humidité et dégoulinait lors de ces moments pluvieux 🌊. Savoir qui allait dormir du côté du mur était pas toujours évident... (c'était souvent Robin)

Heureusement, notre hôte (Co) était super sympa et a bien pris soin de nous. C'était notre petit rayon de soleil dans ce monde humide ☀️

On aime vraiment beaucoup cette ville

  1. pour son climat frais et vietnamiennement suisse ;
  2. pour l'échelle humaine de la ville : on la traverse à pied en moins d'une heure ;
  3. pour le rythme de vie plus posey (grand-maman, clique ici) et l'air moins pollué qu'à Sài Gòn ;
  4. pour le café : c'est la région #1 de production de café au Vietnam !

On aime tellement Đà Lạt, qu'après notre voyage à travers le Vietnam, il y a des chances qu'on revienne s'installer quelques mois ici. À voir.

Des bisous (et des bras pas tout à fait alignés) ❤️


Si vous ne recevez pas encore notre newsletter, inscrivez-vous pour savoir mois après mois ce qu'on fait de nos vies 😘 Si vous l'avez manqué, voici le premier épisode paru le 1er novembre 2017 !

Commentaires

Loading...