Escapade dans le delta du Mékong

October 31, 2017, 12:56 PM

Ce soir, on commence notre long voyage de 1.5 mois direction le Grand Nord !

Bon ok, il doit sûrement faire 25°C en ce moment dans le nord du Vietnam.

Mais avant de commencer le voyage, on voulait quand même passer quelques jours dans le Delta du Mékong (tout au sud du pays).

Le Mékong

Le Mékong est le 12ème plus long fleuve du monde. Comme ordre d'idée, il mesure plus que 5 fois le Rhône. Il prend sa source sur les hauts plateaux tibétains et traverse toute l'Asie du Sud-Est en passant par 6 pays : la Chine, la Birmanie, le Laos, la Thaïlande, le Cambodge et enfin le Vietnam.

En vietnamien on l'appelle fleuve des Neufs Dragons (Sông Cửu Long). Pourquoi ? Parce que le Mékong au Vietnam se divise en 9 grands bras avant de se jeter dans la mer de Chine.

Un guide né dans la région nous a raconté qu'il n'y a en fait que 8 bras. Mais comme le chiffre 8 porte malheur au Vietnam, on a trouvé un neuvième petit bras pour arriver au chiffre 9 porte-bonheur (9 signifie "éternité" en sino-vietnamien).

Petit cours de géographie (le papa de Robin serait fier)

On appelle un fleuve qui se divise en plusieurs bras à son embouchure un delta (parce qu'un fleuve qui se divise fait la forme d'un triangle, comme la lettre grecque delta Δ).

Le Rhône a aussi un delta (la Camargue), qui couvre 150'000 hectares. Pour continuer la comparaison, le delta du Mékong s'étend sur 3'900'000 hectares, soit 26 fois plus.

Cần Thơ

C'est à Cần Thơ, la plus grande ville du delta du Mékong, qu'on s'installe pendant trois jours. On y arrive en car couchette, ça nous a semblé super confortable au moment d'acheter les billets. Grosse erreur : Robin dépasse de tous les côtés. 😂

Cần Thơ a un petit air campagnard et reposant qui nous fait beaucoup de bien. Notre guesthouse est en plein centre-ville, mais le quartier est plus tranquille que les banlieues résidentielles de Sài Gòn !

D'ailleurs, sur le chemin, on est accueillis par des magnifiques mannequins avec des yeux et des cheveux dessinés à la main :

Sinistre.

Notre hôte s'appelle Mme Hà. Elle est née juste de l'autre côté du fleuve. Sur notre balcon, comme dans toutes les maisons vietnamiennes, il y a un petit autel en l'honneur des esprits (on sait pas exactement lesquels).

Vue du centre-ville depuis notre balcon

Selfie avec Mme Hà et son neveu pendant une balade à vélo. Les hommes ne portent normalement pas de chapeau conique, mais comme Robin est un touriste, c'est OK. Heureusement, parce que ça protège super bien du soleil !


Le deuxième jour on se réveille beaucoup trop tôt (départ à 5h du matin ! 😵) pour aller visiter les marchés flottants –la principale attraction touristique de la région– avec une jeune guide née pas loin, Quyên (prononcer "Ouinne"). Petit-dej à bord de la sorte de pirogue à moteur qui glisse sur la rivière : Bành Mì Trứng (sandwich aux oeufs), Cà Phê Đá (café glacé) ou Trà Đá (thé glacé) et mini bananes trop bonnes.

Place aux images :

Premier marché flottant aux aurores. Pour indiquer les produits qu'ils vendent, les marchands attachent des échantillons à des longues perches.

Deuxième marché flottant, plus local. Tout le monde se connaît, papote, se moque en riant d'un pauvre touriste qui ne sait pas qu'on parle de lui.

Pendant les longs trajets en bateau, il faut bien s'occuper. Quyên nous apprend à tresser des feuilles de "cocotier d'eau". On peut en faire plein de trucs ! Voyez plutôt :

On a rarement été autant photographiés à la minute. Quyên arrêtait pas d'insister pour nous immortaliser, et nous demandait de nous serrer pour faire plus "romantique" 😁

Selfie avec notre guide Quyên et notre capitaine Tiên, qui dirige la pirogue à moteur avec deux longues rames.


On passe la soirée en compagnie de Thoại et deux autres couples de touristes pour un tour de la street food locale. Il nous fait découvrir des plats typiques et moins typiques de la région dans des restaurants et bouis-bouis populaires.

De nouveau, quelques images :

Notre super groupe franco-américano-germano-vietnamo-suisse

On goûte une sorte de muffin salé aux crevettes grillées (entières). C'est une spécialité khmer, mais on la mange "Vietnamese style", emballés dans des feuilles de moutarde et avec des tonnes d'herbes aromatiques 😍

Il y a pas mal d'influence khmer au sud du Vietnam. Pourquoi ?

Petit cours d'histoire (la maman et le grand-papa de Robin seraient fiers)

Pour résumer : à l'origine, il y avait dans le delta du Mékong une ethnie hindouiste : le peuple Cham. Vers l'an 1200, leur royaume (Royaume de Champa) a été annexé par l'empire Khmer (du Cambodge). Ensuite il y a eu plein de guerres entre les Vietnamiens (qui étaient seulement au nord/centre à l'époque) et les Chams/Khmers. Finalement le royaume de Champa c'est effondré et le sud du Vietnam actuel est devenu vietnamien. Entre temps, les Chams s'étaient convertis à l'Islam.

Il reste encore une minorité cham/khmer dans la région, ce qui explique pourquoi on tombe de temps en temps sur une mosquée... où sur des muffins salés aux crevettes.

Première expérience culinaire bizarre : on a mangé de la souris des champs ! On est les seuls du groupe à avoir essayé, les autres ont pas eu l'eau à la bouche. Ça a le goût de lapin.

Pour le dessert, dernier stop chez une dame qui sert du xôi ngọt (riz gluant) au même coin de rue tous les soirs depuis 30 ans. Elle est toujours là, même quand il pleut ! La légende raconte qu'elles sont trois jumelles et qu'elles font un tournus.

Finalement on se retrouve à boire des bières en bas de chez Thoại, avant de rentrer nous coucher après cette longue journée 😴


Voilà pour l'aperçu de notre petite escapade dans le delta du Mékong !

On va pas s'éterniser, parce que dans 30 minutes on part prendre un bus de nuit pour Đà Lạt. Du coup il y a des chances qu'en ce moment même, Robin ressemble à ça :

À bientôt et bisous 😘

Commentaires

Loading...